Devenir psychanalyste
 

La formation est longue, difficile, semée d’embûches, coûteuse. Elle dure une dizaine d’années.


Les différentes étapes :

1.l’analyse personnelle

2.la candidature auprès d’un organisme de formation

3.les entretiens avec les formateurs

4.la formation elle-même : deux cures supervisées par un formateur. Lire tout Freud avant de lire la littérature psychanalytique.

5.la candidature comme membre, une fois ces cures supervisées validées par les formateurs


À chaque étape de la formation, des choix stratégiques sont à réfléchir :

1.l’analyse personnelle : avec un psychanalyste membre d’une des quatre sociétés de psychanalyse françaises que vous projetez d’intégrer (SPP, APF, ECF, 4é groupe). Une analyse à trois séances par semaine ...   

2.la candidature auprès d’un organisme de formation : Paris, Lyon, Toulouse ?

3.les entretiens avec les commissaires de cette société : délicat.

4.les cures supervisées : il est parfois difficile à un débutant de trouver deux patients candidats à une cure-type. Il s’agit d’une supervision individuelle d’une part (un cas en analyse discuté en tête à tête avec un formateur), d’une supervision collective d’autre part (un autre cas, discuté au sein d’un groupe). Le groupe de supervision collective est un lieu très précieux : les autres candidats, à partager tant de difficultés, deviennent souvent des alliés, voire des amis. Cette solidarité collective est essentielle à la formation et, plus tard, à l’exercice du métier.

5. la candidature comme membre, une fois ces cures supervisées validées par les formateurs : en fait, c’est l’étape la plus facile une fois tout le cursus validé. Mais gare ! Rien n’est jamais acquis …


Étant devenu psychanalyste, on peut désirer devenir psychosomaticien : il faut alors refaire le même cursus auprès de l’IPSO (Paris : http://ipso-marty.org), du GTPSO (Toulouse : http://psychosomatiquetoulouse.fr) en débutant à l’étape 2.

Lien ami :