Brève histoire de la psychanalyse

 

Créée par Sigmund Freud, la psychanalyse a été conçue comme une théorie scientifique du fonctionnement mental, lequel est un sous-système, en termes d'Évolution, des processus somatiques, du vivant. De ce modèle scientifique découlent un procédé d'exploration de l'activité mentale et une méthode de traitement des troubles psychiques.

Historiquement, la psychanalyse est née à Vienne, où Freud était neurologue, dans les années 1895-1900. Freud établit d'abord un lien entre les symptômes de ce que l'on nommait alors hystérie et les conflits internes nés de l'opposition entre désirs individuels et impératifs de la vie sociale. Ces désirs refoulés, devenus inconscients, font un retour travesti à la conscience sous forme de symptômes et d'actes manqués. Freud comprend ensuite que l'assemblage des éléments du symptôme se produit à un moment particulier de l'histoire individuelle :  une circonstance traumatique de l'enfance, qui se trouve être toujours en lien avec la sexualité infantile. Cette circonstance traumatique, épisode de vie douloureux déclenchant un excès d'angoisse, est soit refoulé (fonctionnement névrotique), soit clivé (fonctionnement psychotique), donc inaccessible directement pour la conscience. Freud relativisera plus tard cette explication par la seule réalité externe et donnera toute son importance à la découverte d'un autre rejeton de l'inconscient, l'activité fantasmatique, donnant toute son importance à la réalité interne. Il comprend que c'est parfois le fantasme seul et sa force pulsionnelle en conflit avec les contraintes environnementales, donc sans décharge "politiquement correcte" possible, qui peuvent devenir traumatiques, blessantes. À la fin de son œuvre, il donnera toute son importance à ces blessures narcissiques, aiguës ou chroniques, bruyantes ou silencieuses.

À partir de ces différentes découvertes, Freud met progressivement au point une méthode de traitement des états névrotiques. En permettant le retour à la conscience des circonstances traumatiques originelles, en reconsidérant l'histoire familiale et individuelle, ce faisant, en arrêtant le mécanisme de production répétitive et mortifère du symptôme, la cure de psychanalyse vise à rendre plus sereine la vie intérieure et à faciliter le jeu relationnel, le plaisir d'être ensemble.

Du vivant de Freud, ce nouveau modèle du fonctionnement mental fut mal accepté, surtout du fait du rôle central qu'y tenaient la sexualité infantile et le mécanisme du refoulement, deux fondements de la psychanalyse qui furent contestés par les savoirs académiques. 

Sigmund Freud

1856-1939